L’impact de la musique sur notre bien-être

L’impact de la musique sur notre bien-être

musiqueBonjour,

Vous connaissez certainement tous ce vieil adage populaire: la musique adoucit les moeurs.
Y a t’il donc vraiment des impacts de la musique sur notre corps….et de ce fait sur notre bien-être?

Pour beaucoup, la musique n’est qu’un divertissement, un loisir, voire un simple produit de consommation ou un « bruit de fond » pour grands magasins… Pourtant, les hommes ont toujours reconnu aux sons un réel pouvoir:

À Rome, le Grec Claude Galien de Pergame (né vers 131 et mort vers 201) fut le médecin des empereurs Marc Aurèle, Commode et Septime Sévère. Cet héritier lointain d’Hippocrate, passionné de pharmacologie, écrivit que la musique refroidissait les humeurs internes, c’est-à-dire les quatre liquides corporels : le sang, la bile, la bile noire et la lymphe. «La musique adoucit les mœurs», en conclut-il. Phrase ô combien célèbre, mais la plupart du temps comprise à contresens : pour le médecin gréco-romain, adoucir signifiait amollir les mœurs. La musique était donc formellement déconseillée aux soldats.

Beaucoup plus récemment, la Floride a passé une loi surnomée la « Beethoven Baby Bill« , obligeant tous les centres de soin pour enfant de l’Etat a diffuser au moins une symphonie par jour dans leurs établissements, non pas seulement pour calmer les enfants mais surtout pour faciliter leur développement cérébral!

L’Etat de Géorgie à même aidé à la production d’un disque avec Sony envoyé à toutes les nouvelles mamans  » Build your Baby’s brain through the power of music ». Vous pouvez d’ailleurs vous le procurer ci dessous:

En France, la musique est également utilisée dans certains hopitaux pour tranquiliser les patients. Même ma dentiste met toujours un morceau de musique classique avant d’activer sa roulette et de me demander d’ouvrir la bouche! 🙂

J’ai trouvé sur le site de psychologies.com une liste bien faite des effets attendus des différent  styles de musique sur nos émotions et nos corps et je vous la livre ci-dessous:

Chant grégorien : basé sur les rythmes de la respiration, il donne une impression d’espace. Excellent pour travailler, se concentrer, méditer, il atténue le stress.

Baroque : les mouvements lents de Bach, Haendel ou bien Corelli donnent une sensation de stabilité, d’ordre, de sécurité et créent un environnement stimulant pour les travaux intellectuels.

Classique : la transparence et la clarté de compositeurs tels que Haydn ou Mozart améliorent la concentration, la mémoire et la perception spatiale.

Romantique : c’est la musique la plus chargée émotionnellement (Chopin, Liszt, Wagner) car elle recouvre toute la gamme des sentiments, de la plus grande tristesse à l’exaltation mystique.

Jazz, blues : les multiples formes « classiques » du jazz peuvent évoquer, comme la musique romantique, toutes les émotions humaines, mais elles ont un impact plus tonifiant sur l’organisme.

Rock : certaines formes « classiques » du rock stimulent les passions, d’autres relâchent les tensions intérieures. C’est la musique dont les effets divergent le plus d’une personne à l’autre.

Heavy metal, punk, grunge… : ces musiques, généralement écoutées très fort, affectent directement le système nerveux en sollicitant de manière excessive les tympans et les nerfs auditifs. D’où des réactions physiologiques immédiates telles que l’augmentation des battements cardiaques, de la respiration, de la tension, etc.

Techno : la pulsation et la fréquence de la basse rythmique qui sous-tend toute la techno dite « commerciale » évoquent les battements cardiaques. Plongé dans une ambiance techno, l’organisme est contraint de s’adapter à ce rythme, et ces fréquences modifient celles du cerveau. Ce qui provoque, à la longue, comme un « état de transe ». Les spécialistes de la médecine énergétique chinoise affirment que cette musique perturbe très gravement le « qi ancestral », c’est-à-dire l’énergie qui nous relie à nos vies passées et futures.

Sacrée : orientales, occidentales traditionnelles ou modernes, toutes les musiques sacrées ont la particularité de distendre le temps et l’espace et de faire passer le cerveau en « ondes alpha ». C’est pourquoi elles sont propices non seulement à l’éveil spirituel mais aussi à la relaxation et à la réduction des douleurs.

Alors, quel style de musique allez vous choisir?

Antoine

Vous aimerez aussi:

La relaxation par la gratitude

Découvrez le palming…ou comment se relaxer les yeux

5 conseils pour combattre le stress au travail

Se relaxer en se tapant sur la figure

Une réaction au sujet de « L’impact de la musique sur notre bien-être »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 Recevez 4 vidéos gratuites pour vous initier à la méditationVotre prénom:Votre Email:  votre vie privée est respectée et votre email protégé